La Tour Sombre.fr
Premier site français dédié à la saga "La Tour Sombre" de Stephen King

Rencontre avec Stephen King à Paris. Compte rendu de l'émission du Mouv'

Rencontre avec Stephen King à Paris. Compte rendu de l'émission du Mouv'

Ce vendredi 15 novembre 2013, Stephen King était interviewé par la radio le Mouv'. J'étais l'heureux invité des Éditions J'AI LU afin de débattre sur le thème de La Tour Sombre. En voici le rapport complet...

Déroulement de l'émision avec Stephen King

stephen king au mouv a parisJ'arrive donc pour 11h30 devant les studios d'enregistrement où je retrouve Jérémy, le webmaster de Club Stephen King et fais la connaissance d'Alexandra et Valérie qui me demande des infos sur La Tour Sombre. C'est le moment d'échanger avec quelques autres fans et de retrouver l'équipe des éditions J'AI LU avant de prendre place dans la studio. C'est un tout petit studio et nous sommes si proches de la table où Stephen King sera installé que nous commençons à sentir monter la pression. :o Thomas Rozec, l'animateur, nous accueille et nous explique le déroulement de l'émission. La première heure, sans Stephen King, est consacrée à des débats et discussions autour de Stephen King, de son nouveau roman Doctor Sleep, de la série Under The Dôme, de la polémique autour de Rage et bien sûr de La Tour Sombre, dont J'AI LU vient de sortir La Clé des Vents en format de poche. Il nous propose de prendre la parole quand nous le souhaitons et l'ambiance est très détendue. Thomas maîtrise parfaitement le sujet et ses chroniqueurs sont tous très bien documentés, on sent donc rapidement que l'émission sera très intéressante.

public de l'emission avec stephen kingLes sujets s'enchaînent et nous prenons tour à tour la parole pour donner nos avis et nos impressions. Au bout d'un moment nous apprenons hors antenne que Stephen King est arrivé en avance et nous le voyons s'installer derrière une vitre. Puis il entre dans le studio, provoquant chez les fans une vive émotion. Nous l'applaudissons et après nous avoir salué en français il vient à notre rencontre pour nous serrer la main et échanger quelques mots avec certains, notamment Jérémy qui porte un t-shirt du site Club Stephen King. Il se montre tout de suite très abordable et a un sacré sens de l'humour. Il s'installe enfin autour de la table et répond aux questions de Thomas Rozec et semble prendre beaucoup de plaisir. En tant que fan de rock, il parle souvent de musique et se montre satisfait de la programmation de la radio qui lui fait quelques clins d'oeil en diffusant ses artistes préférés : The Ramones, Rolling Stones, AC/DC, The Cramps, etc... (il se rappelle d'ailleurs au moment de la diffusion de Paint it Black qu'il a dû le citer dans La Tour Sombre, ce que je lui confirme d'un hochement de tête).

Hors antenne il plaisante beaucoup avec nous, et on a la joie de le voir faire du "Air Drum" sur AC/DC :lol: Tout au long de l'émission, les questions des spectateurs et de Thomas Rozec sont assez intéressantes et donnent lieu à des anecdotes croustillantes. On apprend en vrac que King a peur de perdre la raison ou d'avoir des déficiences mentales, qu'il aimerait se réincarner en Eddie Dean, que le projet d'adaptation de La Tour Sombre l'enthousiasme même s'il a quelques doutes, que son style devient volontairement plus poétique et romantique, que Doctor Sleep, la suite de Shining, était la seule suite logique dans son esprit parce qu'il a un attachement particulier à Dan Torrance, etc...

Stephen King nous dédicace quelques livres

stephen king dedicace livre greg de la tour sombre .frLes 2h passent à toute vitesse et il est déjà temps de dire au revoir à Stephen King. Il accepte de signer quelques livres, j'en profite donc pour lui faire signer mon omnibus de La Tour Sombre et le remercier pour la création de cette œuvre qui représente beaucoup pour moi. Ce grand moment s'achève donc et laissera certainement un souvenir impérissable dans l'esprit des 12 privilégiés conviés à l'événement. Cette rencontre était vraiment unique dans le sens où nous avons passé beaucoup de temps en compagnie de notre auteur préféré et que plus que des spectateurs nous étions des acteurs qui avons pu échanger et poser les questions que nous voulions. Un grand merci donc à J'AI LU et à la radio Le Mouv' pour ce moment inoubliable !

Arrivée de Stephen King dans le studio

Écoutez l'émission dans son intégralité

Retranscription des sujets évoquant La Tour Sombre

Marie de Prémonville (La Traductice de La Tour Sombre. Au téléphone)

marie de premonville traductrice la tour sombre"Le personnage de Roland est complexe, profond, contradictoire. (...) L'Homme en Noir est son antithèse. C'est le mal par excellence et il n'y a vraiment aucun espoir de salut pour lui. C'est une image qui est très chère à King : le mal sans rédemption possible et c'est une ombre qui plane sur la majeure partie de son œuvre. King a une mémoire colossale et La Tour Sombre est un travail encyclopédique. Il travaillait beaucoup avec son assistante (ndlr : Robin Furth). Pour les noms de lieux ils avaient des cartes étalées par terre avec des Post-It de toutes les couleurs : c'était un très gros travail de construction, mais ce que je crois moi c'est que l'essentiel de la série était posée quasiment dès le début".

Alexandra - Spectatrice

"C'est un tour de force litérraire parce que Stephen King a réussi à accomplir le prodige de faire un renouveau de la quête et du mythe à une époque contemporaine. Ce qui est paradoxal puisque le mythe et la quête obéissent à des problématiques collectives et on est dans une époque individualiste. C'est un livre extrêmement pessimiste dans ce sens là, qui est aussi très révélateur de notre époque".

Greg - moi-même

"Ce qui m'a particulièrement touché c'est que c'est un livre très intimiste et personnel. On sent au fil des pages qu'il lui tient vraiment à cœur. Il fait beaucoup de références à sa vraie vie, notamment la date du 19 juin 1999 où il a eu un très grave accident. On sent que c'est un livre à part pour lui et qu'il y a mit tout son cœur : c'est son chef d'œuvre".

Stephen King (au sujet de la musique dans son œuvre)

le bon la brute et le truand la tour sombre"Lorsque je travaillais sur le premier volume de La Tour Sombre j'avais vu (...) Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone (...) et je me suis dis que ça serait formidable de faire ce genre de chose sous forme fantastique (...). J'avais oublié cette histoire de "Velcro Fly" de ZZ Top avant que vous ne le mentionniez (ndlr : je lui ai évoqué "Le Tambour des Dieux de Lud" l'instant d'avant) (...). Il y a une espèce de batterie incessante et (...) un peu incantatoire".

Stephen King (à propos de l'adaptation de La Tour Sombre)

"Je ne suis pas certain de vouloir voir ce film parce que l'idée que nous nous faisons de Roland va peut-être disparaître au profit de l'image qu'on voit à l'écran (...). On a eu des discussions, on a fait faire un casting avec Javier Bardem qui aurait été génial. Je poussais pour que ça soit cette décision là. On envisage Justin Bieber mais ce n'est pas pareil (rires). A une époque, quelqu'un a dit que "The Bieb' " pourrait jouer le rôle de Eddie Dean et moi je n'étais pas d'accord" (rires).

Stephen King (en réponse à ma question sur sa vision du projet de Ron Howard)

ron howard producteur la tour sombre"Confiant : oui. Enthousiaste : sans doute, mais on a quand même des doutes. Le film pour moi c'est un peu comme un enfant qu'on envoie à l'école : on espère que ça va bien se passer mais on ne maîtrise plus rien, c'est d'autres qui vont s'occuper de l'épanouissement de l'enfant. Si vous prenez La Ligne Verte (ndlr : de Frank Darabond) et Misery (ndlr : de Rob Reiner) (...) je n'avais pas d'inquiétude. Mais dans d'autres cas je suis curieux de voir ce que les gens peuvent faire. (...) J'ai commencé à écrire La Tour Sombre lorsque j'avais 22 ans et je continue encore à écrire là dessus, ce n'est pas comme La Ligne Verte ou 22/11/63 où on écrit pendant 2 ou 4 ans. La Tour Sombre est un projet qui a couvert 40 ou 50 de ma vie : c'est ma vie ! Donc je me permet d'avoir des doutes mais en même temps je me dis "allez-y" (...), je ne veux pas être une poule mouillée, je veux voir ce qu'il se passe quand même. (...) lorsque le projet était aux mains d'Universal ils ont dépensé beaucoup d'argent en pré-production et ils ont produit un storyboard qui était absolument magnifique. Le récit commençait à partir du 3ème livre, Terres Perdues et remontait jusqu'au Pistolero et j'ai beaucoup aimé ça".

Stephen King (à propos de son attachement à La Tour Sombre)

"J'ai beaucoup travaillé dessus et je l'ai laissé reposer jusqu'à ce que les fans commencent à m'écrire en me disant "s'il vous plait, racontez encore des choses sur cette histoire" et je me suis dit "je ne sais pas, ça fait longtemps que je n'ai rien écrit là dessus, peut-être que je n'ai pas la même passion" et puis je me suis replongé dans l'histoire (...). Le premier était difficile pour moi et tout à coup il y a eu ces créatures qui sortaient de l'océan pour manger deux doigts du héros, ce qui m'a surpris moi-même parce que ce n'est pas moi qui raconte l'histoire, c'est l'histoire qui me dit ce que je dois écrire, vous savez je suis juste le secrétaire !"

Stephen King (répondant à Alexandra qui demande avec humour pourquoi il est si cruel avec Randall Flagg)

walter o dim homme en noir"Randall Flagg est à mes yeux la représentation du mal. Dans Le Fléau il est au centre de tous les personnages maléfiques de Las Vegas mais il existe dans d'autres mondes où il a d'autres identités : il s'appelle Flagg, Maerlyn l'enchanteur, l'Homme en Noir, etc... on le retrouve sous différents visages. Bien qu'il puisse être maîtrisable dans La Tour Sombre, en réalité c'est un personnage qu'on ne peut pas maîtriser, on ne sait pas ce qu'il va advenir de lui..."

Stephen King (en réponse à Natasha, une spectatrice, qui demande dans quel personnage de La Tour Sombre il aimerait être réincarné)

(il réfléchit) "Est ce que je serais Roland ? Non... un peu trop rude. Je pense que j'aimerais être Eddie, il a un bon sens de l'humour. S'il y a un personnage qui me ressemble dans La Tour Sombre je dirais que c'est Eddie parce que c'est un petit malin (...), il évolue et grandit au fil de l'histoire".

Stephen King (en réponse à Valérie qui demande si un lien avec les Légendes Arthuriennes existe et si ses fils pourraient envisager d'écrire à propos de La Tour Sombre)

"Mes fils ont leurs propres projets donc je ne pense pas que ça soit possible. Mais je suis assez enchanté par le monde de Roland et j'ai d'autres histoires à raconter ! La Clé des Vents est un conte qui suit l'histoire principale et il y a aussi Les Petites Sœurs d'Elurie qui traite de la vie de Roland plus jeune. Il y a plein d'histoires possibles, c'est un peu comme les chevaliers de la table ronde : le Pistolero décrit un ancien monde qui a évolué, il y a donc une relation avec les légendes Arthuriennes mais il y aussi une relation avec les western Spaghetti de Sergio Leone. C'est comme-ci ces univers intégraient plein de cycles fantastiques et je voulais rendre hommage à tout ça".

Stephen King (à propos des références à la culture pop)

stephen king le mouv france"Ça fait 40 ou 50 ans que j'écris, mon esprit est donc une "éponge" de culture pop (...). Lorsque mes enfants étaient petits ils étaient fascinés par les comics (...). Mon préféré était le Docteur Doom (ndlr : dont l'apparence a ouvertement inspirée les Loups de la Calla) et lorsque j'ai écrit le 5ème volume, j'ai voulu recréer l'histoire des 7 mercenaires (...) : des pauvres qui embauchaient des pistolero pour les protéger était une idée qui me plaisait vraiment alors je me suis dit que j'allais l'utiliser dans la série de La Tour Sombre. Il y a aussi une référence à Harry Potter (ndlr : leurs fameuses grenades volantes, les vifs d'argents. Je lui rappelle également qu'ils utilisent des sabres lasers issus de Star Wars). Je me souviens des références à la pop culture mais je ne sais plus où je les ai utilisées dans les livres, j'en utilise autant que possible spontanément. Je voulais raconter une histoire fantastique où notre monde fusionne avec l'Entre-Deux-Mondes (ndlr : le monde imaginaire dans lequel évoluent les personnages). Ce qu'il y a de bien là dedans c'est que je peux reprendre la culture américaine de différentes périodes : Odetta Holmes est des années 60, Jake est un gars des années 70 et Eddie est des années 80 : il y a 3 époques différentes que j'ai pu intégrer grâce à ces personnages et c'est infusé de culture pop parce que (...) je voulais voir si je pouvais combiner notre monde, notre musique, notre cinéma avec le monde fantastique que je décris dans La Tour Sombre et en ce faisant j'ai découvert des choses intéressantes. Tout d'abord, quand Roland arrive dans notre monde et voit un film, il ne comprend pas ce qu'il voit à l'écran ! Lorsqu'il se roule des cigarettes, Eddie lui dit "ça va te tuer" et Roland est complètement subjugué et répond "tout le monde sait que la fumée de cigarette nous protège contre l'air vicié"... ça serait génial si c'était vrai d'ailleurs !"

Stephen King (à propos du nombre 19)

"On trouve le nombre 19 de manière répétitive parce que c'est une référence à cet accident que je vous relatais (ndlr : son accident de la route, le 19 juin 1999), c'est un nombre chargé de pouvoir. Dans les autres livres (...) on voit encore le nombre 19 répété de nombreuses fois bien que parfois ça soit un peu caché. Par exemple parfois vous avez une adresse ou une numérologie et en faisant une petite addition vous arrivez au nombre 19 et je m'amuse beaucoup avec ça".

Source : Rapport complet sur le site du Mouv'


Publié le 17/11/2013 à 23h35 par GreG | 5 commentaires


Autres actualités sur le thème "dossier"

[Exclusif] Interview de Marie de Prémonville, traductrice de La Tour Sombre[Dossier] Le point sur The Dark Tower au cinéma : entre espoirs et doutesRencontre avec Stephen King à Paris. Compte rendu de l'émission du Mouv'[Spoilers] L'analyse détaillée de la bande annonce officielle de La Tour Sombre

Aidez nous à compléter la page "Rencontre avec Stephen King à Paris. Compte rendu de l'émission du Mouv'" en nous envoyant vos suggestions par e-mail ou en commentaire.

Ajouter un commentaire sur Rencontre avec Stephen King à Paris. Compte rendu de l'émission du Mouv'

Anonyme a écrit le 25/11/2013 à 22h00

Très bon dossier exhaustif. Au passage, il y a une autre photo de toi en train d'obtenir ta dédicace sur mon site
>>> http://club-stephenking.fr/3561-actualite

Anonyme a écrit le 27/11/2013 à 20h26

"J'ai commencé à écrire La Tour Sombre lorsque j'avais 22 ans et je continue encore à écrire là dessus" Se pourrait-il que de nouveaux projets reliés à la Tour Sombre voient le jour ?

GreG a écrit le 27/11/2013 à 22h51

Rien d'officiel mais il pourrait y avoir une infinité de spin-off se déroulant dans l'Entre-Deux-Mondes, soit avec Roland jeune, soit avec des personnages secondaires, soit avec des nouveaux personnages. C'est un peu comme le Seigneur des Anneaux, on peut raconter tout et n'importe quoi sans que ça dénature l'œuvre principale (d'ailleurs Robin Furth a raconté des histoires additionnelles dans les Comics)

Loki18 a écrit le 28/11/2013 à 13h31

Super dossier! ça donne presque envie de se replonger dans la série.
J'aurais bien aimé savoir s'il avait donné son avis sur l'adaptation en comics.

GreG a écrit le 02/12/2013 à 12h27

Loki : il l'a pas donné dans l'émission mais quand je lui ai fait signer l'omnibus il m'a dit qu'il avait trouvé ça génial :wink:

Poster un commentaire



SEXE :
HUMEUR :