La Tour Sombre.fr
Premier site français dédié à la saga "La Tour Sombre" de Stephen King

Coup de Givre

Tempête se formant le long d'un rayon et qui gèle instantanément ce qui se trouve sur son trajet.

coup-de-givre dans La Tour Sombre

Version originale : STARKBLAST
Apparitions et/ou citations :

Un coup de givre est une tempête puissante, frappant uniquement l'ENTRE-DEUX-MONDES. Ses caractéristiques principales sont un froid intense et immédiat, accompagné de vents violents. Quand Roland était enfant, il pouvait frapper une ou deux fois par an la Grande Forêt au Nord de la NOUVELLE CANAAN, mais n'arrivait pas jusqu'à GILEAD, car il se dispersait dans l'air bien avant. Roland se souvient avoir vu une fois des charettes pleines de corps gelés de fermiers et de leurs familles, morts après le passage d'un coup de givre, car sans BAFOUILLEUX, seuls capables de pouvoir les prévenir, ils n'avaient pas pu se mettre à l'abri.

Les coups de givre se forment au delà des confins septentrionaux de l'Entre-Deux-Mondes, là où la neige est éternelle et où jamais ne vient la Nouvelle Terre. Des tourbillons se forment, avalent l'air trop chaud qui vient des régions australes. Puis le vent commence à souffler, absorbe une piche d'air froid, se met à tourner de plus en plus vite, en créant une pompe d'énergie s'alimentant elle-même. La tempête cherche alors le RAYON le plus proche et commence à suivre son sentier en y répandant la mort.

Quelques jours avant un coup de givre, les temperatures se réchauffent au dessus des normales saisonnières. Les bafouilleux commencent alors à s'asseoir, très droit, la truffe en direction de la tempête, leurs yeux sont brillants et rêveurs, leurs queues enroulées autour de leurs corps. Lorsque la tempête se rapproche, les bafouilleux, excités, commencent à courir en cercles. Certains sont parfois même tellement envoûtés par le coup de givre qu'ils ne pensent plus à s'abriter.

Quand le coup de givre finit par frapper, en moins d'une heure les températures chutent en dessous du point de congélation. Les lacs gèlent en un instant, dans un bruit de vitre qui se fracasse. Les oiseaux se transforment en statuettes de glace et tombent du ciel. L'herbe devient verre. Le froid n'est qu'une partie de la tempête, puisque les vents d'un coup de givre brisent les arbres comme des fétus de paille, qui craquent sous l'emprise du froid. La tempête peut alors parcourir 300 roues en dévastant tout sur son passage puis s'évaporer vers les cieux aussi soudainement qu'elle est descendue.

C'est pendant un coup de givre que se déroule la plus grande partie de La Clé des Vents. À l'abri dans une maison de GOOK, Roland raconte une histoire de sa jeunesse à son Ka-tet. Après la mort de sa mère, GABRIELLE, Roland et son ami JAMIE ont été envoyés à DEBARIA pour enquêter sur des meurtres perpetrés par un GAROU. Alors qu'il protége le seul survivant de la dernière attaque du monstre, une jeune garçon du nom de BILL STREETER, Roland lui raconte, à lui aussi, une histoire, celle de TIM BRAVECOEUR, confronté à l'horreur d'un coup de givre pendant une quête pour retrouver MAERLYN afin de sauver sa mère, NELL ROSS.

Texte inspiré du livre Concordance

Autres fiches à consulter

Henry Dean Randall Flagg Année Clé Bafou-Bafouilleux

Mis à jour par Déborah le 27/04/2017 à 15h48


Aidez nous à compléter la page "Coup de Givre" en nous envoyant vos suggestions par e-mail ou en commentaire.

Poster un commentaire



SEXE :
HUMEUR :